fr en it
Recherche texte intégral
Contact Numéros utiles Tourisme Agenda Billetterie

  • BLOC MENU RUBRIQUE
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr
  • BLOC CORPS ARTICLE
  • id_bloc_conf : 210
  • id_bloc_def : 20
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 4
  • id_zone_def : 84
  • lang : fr

PABLO PICASSO : jeux et enjeux de la photographie

Exposition de photographies dans l’avenue Gerbino, Vallauris.
Du 1er août au 31 décembre 2018


Publié le vendredi 10 août 2018.

Pablo Picasso : Jeux et enjeux de la photographie

Pour quelques mois, l’avenue Gerbino accueille, grâce à la générosité de ses habitants, une exposition de photographies organisée par Madoura, lieu d’art, d’histoire et de création, nous permettant de découvrir cette relation étonnante que Pablo Picasso entretient avec le médium photographique.

Pablo Picasso est certainement l’artiste le plus photographié du XXème siècle. L’artiste fascine les photographes autant qu’il est fasciné par cette invention dont il entrevoit très tôt les multiples potentialités.

Du monde entier, nombreux seront les photographes à venir à Vallauris le rencontrer et réaliser des clichés qui témoigneront de ses recherches, de son travail. Ces images dévoilent par là même les lieux de création, l’artiste à l’œuvre et des propositions aussi foisonnantes que fascinantes. Nombreuses sont les photographies faites dans son atelier du Fournas où il réalise ses sculptures à partir d’éléments récupérés et de céramiques, comme dans ce portrait d’Arnold Newman où nous le découvrons posant devant l’une d’entre elles. A Madoura, le public le voit œuvrant dans l’atelier de Suzanne et Georges Ramié ou posant devant ses créations. Les photographies sont de précieux témoignages de ces moments.

Si le mystère du génie demeure, l’homme devient un « people » auprès d’un public qui le découvre au travers de ces clichés largement publiés dans la presse. Pablo Picasso joue le jeu d’une relation directe, plus intime avec ce que l’on appellera plus tard le « grand public » avec lequel il cherche à partager cette joie de vivre qui est la sienne pendant ces « années Vallauris ».

Pablo Picasso se laisse photographier mais pas seulement. Il maîtrise cette relation si particulière entre le sujet photographié qu’il est et le photographe. Une relation qui devient un jeu - source de facéties - dévoilant l’instant où tout bascule, où l’intention et le geste du créateur ne font plus qu’un dans une spontanéité et une simplicité déconcertantes : les yeux de l’artiste vus au travers d’un dessin « La chouette » par André Villers, deux petits pains devenant des mains dans un portrait de Robert Doisneau, un trophée de taureau en lieu et place de sa propre tête dans un portrait très mycénien réalisé par Gjon Mili sur la plage à Golfe-Juan ou encore deux plats en céramique devant son visage et celui de Jacques Prévert sur la terrasse de Madoura - petite saynète photographiée par Pierre Manciet - : les exemples ne manquent pas de ces moments orchestrés par l’artiste et immortalisés par l’œil d’un photographe. Des moments magiques remplis de cette vie débordante propre à l’œuvre de Pablo Picasso. La magie opère, l’artiste réenchante une réalité, un quotidien dont la simplicité est le lot du plus grand nombre. Ces images, par la fascination qu’elles exercent, participent pleinement au mythe picassien.

A Vallauris, Pablo Picasso s’empare des possibilités offertes par la photographie et réalise des dessins au crayon lumineux que Gjon Mili immortalise. C’est le cas de ce centaure réalisé en 1949 à Madoura dans le petit four à bois où sont stockées certaines de ses œuvres céramiques. Ici, l’œuvre, aux allures de performance, devient pérenne grâce à l’acte photographique. La photographie se retrouve alors impliquée au cœur même du processus de création.

Pour Pablo Picasso la photographie revêt une importance bien particulière que traduit l’amitié qu’il porte à nombre de photographes. Une généreuse amitié identique à celle dont a fait preuve l’artiste pour Vallauris.

MADOURA, lieu d’art, d’histoire et de création
Nassera Bianco-Payan I Pauline Lombard I Yves Peltier


_____________________________________________________________

Pablo Picasso : Play and challenges in photography

For the next few months, thanks to the generosity of its residents, Avenue Gerbino is home to a photography exhibition organised by Madoura — a place of art, history and creativity — allowing us to discover the extraordinary relationship that Pablo Picasso had with the medium of photography.

Pablo Picasso is surely the most photographed artist of the twentieth century. The artist fascinated photographers as much as he was himself fascinated by the invention whose rich potential he spotted very early.

Many photographers came to Vallauris from all over the world to meet Picasso, and took pictures that documented his exploration and his work. These images revealed at the same time the artist at work, the places he worked in, and his creations that were as prolific as they were fascinating. Many photographs were taken in his Fournas workshop where he produced his sculptures from found materials and ceramics, as in Arnold Newman’s portrait in which we find him posing in front of one of them. At Madoura, visitors can see him at work in Suzanne and Georges Ramié’s studio, or posing in front of his creations. The photographs are valuable testimonials of these moments.

Though the mystery of genius remains, the man became a “man of the people" to those who discovered him through these widely-published press photographs. Pablo Picasso played upon a more intimate direct relationship with what would later be called “the general public”, with whom he sought to share the joie de vivre that he enjoyed during the his years at Vallauris.

Pablo Picasso allowed himself to be photographed, but there was more to it than that. He was the master of the special relationship between the photographed subject, as he was, and the photographer. A relationship that became a game — a source of humour — revealing the moment when everything changes, where the intention and the gesture of the creator become one in spontaneity and disconcerting simplicity : the eyes of the artist seen through André Villers’s drawing "The Owl” ; bread rolls becoming hands in a portrait by Robert Doisneau ; a fighting bull in place of his own head in a very Mycenaean portrait by Gjon Mili on the beach at Golfe-Juan ; or two ceramic dishes in front of his face and that of Jacques Prévert on the terrace at Madoura — a very theatrical sketch photographed by Pierre Manciet. There are many such examples of moments orchestrated by the artist and immortalised by the photographer’s eye. All are magical moments in the full and unique life of Pablo Picasso, and a vital part of his legacy. The magic operates by the artist adding enchantment to the reality, and for the most part the simplicity, of a daily routine. The fascination that these images exert makes them full participants in the Picassian myth.

In Vallauris, Pablo Picasso seized the opportunities offered by photography and produced drawings in light pencil, immortalized by Gjon Mili. This is also the case of the centaur he made in 1949 in Madoura in the small wood oven where some of his ceramic works are kept. Here, a work with all the appeal of a performance becomes eternal thanks to the photographic record. Photography is thus implicated at the very heart of the creative process.

Photography had a very special importance for Pablo Picasso, and that was reflected in the friendship he had with many photographers. As with the bond between the artist and Vallauris, his was a generous friendship.

MADOURA, lieu d’art, d’histoire et de création
Nassera Bianco-Payan I Pauline Lombard I Yves Peltier


Illustrations




Cité balnéaire de la Cote d’Azur et Ville aux cent potiers tourisme mairie

Hôtel de Ville - Vallauris
Place Jacques Cavasse
Tél. 04 93 64 24 24

Mairie Annexe - Golfe-Juan
Avenue Aimé Berger
Tél. 04 93 63 86 93


Accueil du site | Plan du site | Mentions légales | Rss Flux RSS
Site officiel de la ville de Vallauris Golfe-Juan © 2018 | Contact