Recherche texte intégral
Contact Numéros utiles Agenda Billetterie

  • BLOC MENU RUBRIQUE
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

Actualités

  • 'BLOC MENU ARTICLE{id_page_conf}{id_page_trad
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

  • BLOC CORPS ARTICLE
  • id_bloc_conf : 210
  • id_bloc_def : 20
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 4
  • id_zone_def : 84
  • lang : fr

Inauguration Salle Suzanne et Georges Ramié

Présentation de 16 céramiques, créations uniques, de Picasso
Samedi 22 octobre 2022 / 11 h 00
Musée Magnelli, musée de la céramique



Entre 1947 et 1971, Pablo Picasso produit un ensemble conséquent de céramiques, estimée entre trois mille cinq cent et quatre mille pièces uniques. Elles ont été toutes réalisées à Vallauris, dans l’atelier Madoura.

Alors que l’industrie potière de Vallauris traverse une crise dans les années 1930 et que de nombreux ateliers traditionnels sont à l’abandon, Suzanne Ramié, dessinatrice de formation, reprend une ancienne fabrique et y installe son atelier. Lorsque Georges Ramié, son époux, la rejoint, l’atelier prend le nom de MADOURA, acronyme de MAison, DOuly (nom de jeune fille de Suzanne), RAmié. L’atelier se fait très vite remarqué.

Après la fin de la guerre, d’autres jeunes gens commencent à s’installer à Vallauris et l’exposition Poteries, Fleurs, Parfums est relancée au Nérolium, coopérative agricole de la ville, afin de promouvoir ces nouvelles créations. Cette exposition reçoit la visite de Picasso alors en vacances à Golfe-Juan ; il se rend à l’atelier Madoura et modèle trois pièces. L’été suivant, à nouveau en vacances à Golfe-Juan, il retourne à l’atelier Madoura et constate que les époux Ramié ont pris soin de faire cuire ses pièces. Dès lors, Picasso s’installe dans l’atelier et commence son étonnante et riche production céramique. De nombreuses raisons, à la fois artistique, culturelle et personnelle, peuvent expliquer l’intérêt de Picasso pour la céramique. Au-delà de ce contexte, il y a l’atelier Madoura en lui-même et les ressources qu’il offre à commencer par le talent de Suzanne Ramié : la finesse de son trait de dessinatrice et sa capacité à réinterpréter et moderniser des formes traditionnelles joue un rôle certainement déterminant dans ce choix de la céramique. Le répertoire de Suzanne Ramié va ainsi devenir ainsi un support essentiel aux explorations plastiques de Picasso.

Le musée Magnelli, musée de la céramique a reçu un dépôt exceptionnel de céramiques de Picasso qui présentent la particularité d’être dédicacées à Suzanne Ramié ; ces dédicaces attestent du lien de confiance et de respect entre Picasso et celle qui lui a ouvert les portes de son atelier et lui a permis de réaliser une œuvre céramique si conséquente. Au-delà du témoignage d’amitié, elles permettent d’explorer plus avant les relations entre les deux artistes. À cette occasion, une salle du rez-de-chaussée sera spécialement aménagée pour accueillir cet ensemble de 16 pièces uniques et la salle sera baptisée « Salle Suzanne et Georges Ramié ». Des photographies d’Edward Quinn prises dans l’atelier Madoura accompagneront cette présentation.

Cette inauguration marque le début de la saison que la Ville de Vallauris Golfe-Juan consacrera à Picasso au cours de l’année 2023 à l’occasion des 50 ans de la disparition de l’artiste.

Un catalogue Pablo Picasso et Suzanne Ramié, dialogues avec la céramique sera édité à cette occasion et disponible à la librairie du musée au tarif de 15 €.


Illustrations




Cité balnéaire de la Cote d’Azur et Ville aux cent potiers tourisme mairie

Hôtel de Ville - Vallauris
Place Jacques Cavasse
Tél. 04 93 64 24 24

Mairie Annexe - Golfe-Juan
Avenue Aimé Berger
Tél. 04 93 63 86 93


Accueil du site | Plan du site | Mentions légales | Rss Flux RSS
Site officiel de la ville de Vallauris Golfe-Juan © 2022 | Contact