fr en it
Recherche texte intégral
Contact Numéros utiles Tourisme Agenda Billetterie

  • BLOC MENU RUBRIQUE
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

En savoir plus

  • 'BLOC MENU ARTICLE{id_page_conf}{id_page_trad
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

  • BLOC CORPS ARTICLE
  • id_bloc_conf : 210
  • id_bloc_def : 20
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 4
  • id_zone_def : 84
  • lang : fr

Histoire du musée



Un prieuré

C’est en 1038 que Aldebert, évêque d’Antibes, et son frère, Guillaume Ganceran, cèdent leur fief de Vallauris au monastère de Lérins. Dans la seconde moitié du XIIe siècle, les moines de Lérins font construire un castel et sa chapelle pour la résidence du prieur, seigneur délégué du fief.

La chapelle, encore visible, placée sous le vocable de Sainte-Anne, est un petit édifice à nef unique dont les deux travées couvertes d’une voûte en berceau brisé s’articulent à une abside sous cul-de-four par un large arc brisé. Cette église s’insère dans un important ensemble de constructions romanes en Provence orientale.

Au cours de son histoire la ville a connu diverses fortunes :

  • En 1453, elle est déclarée inhabitée. Le prieuré, laissé à l’abandon, tombe en ruines.
  • En 1501, Dom Raynier de Lascaris, moine de Lérins, prieur et seigneur du lieu, fait venir de son comté de Vintimille des familles de paysans pour repeupler l’endroit. A cette époque, d’importants travaux de restauration sont entrepris : le linteau de l’entrée porte la date de 1568. La bâtisse prend alors des allures de château Renaissance, avec notamment un bel escalier en balustre à la florentine.
  • Au XVIIIe siècle, le bâtiment est complété avec l’édification du porche d’entrée et restera la demeure du prieur, jusqu’en 1787.

A la Révolution, le prieuré et ses dépendances sont déclarés Biens Nationaux et revendus à la famille Maurel qui installe un moulin à huile dans la chapelle, désaffectée en 1791.

Un moulin à huile

En 1810, une famille d’armateurs marseillais, les Daumas, rachète le domaine et l’embellit. Leurs armes, soutenues par deux angelots, sont encore visibles au-dessus de la porte principale.

Un lieu artistique

La grande meule de pierre du moulin est toujours en place dans la chapelle en 1950 lorsque la sculpture de Picasso, l’Homme au mouton, y est exposée. En 1952, Picasso conçoit, pour le lieu, la Guerre et la Paix. L’œuvre n’y est définitivement installée qu’en 1954. La chapelle devient musée national en 1957 avant d’être officiellement inaugurée en 1959.

Le château lui-même est devenu musée municipal, sous l’appellation musée de Céramique et d’Art moderne, en 1977. En 1996, le musée est rebaptisé musée Magnelli, musée de la Céramique.





Cité balnéaire de la Cote d’Azur et Ville aux cent potiers tourisme mairie

Hôtel de Ville - Vallauris
Place Jacques Cavasse
Tél. 04 93 64 24 24

Mairie Annexe - Golfe-Juan
Avenue Aimé Berger
Tél. 04 93 63 86 93


Accueil du site | Plan du site | Mentions légales | Rss Flux RSS
Site officiel de la ville de Vallauris Golfe-Juan © 2017 | Contact