fr en it
Recherche texte intégral
Contact Numéros utiles Tourisme Agenda Billetterie

  • BLOC MENU RUBRIQUE
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

Conseil municipal

C’est l’assemblée délibérante de la commune qui réunit l’ensemble des élus municipaux.

  • 'BLOC MENU ARTICLE{id_page_conf}{id_page_trad
  • id_bloc_conf : 218
  • id_bloc_def : 21
  • id_page_def : 10
  • id_xml_zone : 3
  • id_zone_def : 86
  • lang : fr

  • BLOC CORPS ARTICLE
  • id_bloc_conf : 210
  • id_bloc_def : 20
  • id_page_def : 10
  • id_page_conf : 9
  • id_xml_zone : 4
  • id_zone_def : 84
  • lang : fr

EXPRESSION LIBRE - Automne 2017



L’été s’est bien passé avec des animations, des événements de qualité, gratuits. Vous avez apprécié : les retours sont unanimes. L’automne tardif est installé et nous commençons un nouveau cycle d’animations et de fêtes.

Notre politique municipale avance aussi vite que possible compte tenu des difficultés administratives. Elle progresse bien dans ses réalisations. Nous pourrons bientôt afficher une réalisation de notre PROGRAMME de 80%, et peut-être PLUS en 2018.

CONTRATS RENÉGOCIÉS, AUGMENTATION DE VOTRE POUVOIR D’ACHAT. Comme vous le savez déjà avec la baisse de la facture d’eau (Lyonnaise), la baisse du tarif horaire des stationnements, l’heure de gratuité dans les parcs fermés et la gratuité de 16h à minuit à l’Espace Loisirs, nous travaillons constamment à diminuer vos dépenses au quotidien, ce qui augmente VOTRE pouvoir d’achat. Nous y sommes d’autant plus attachés que les annonces gouvernementales vous inquiètent comme nous, à la fois pour votre pouvoir d’achat mais aussi pour le devenir de l’économie locale, et l’avenir de la gestion autonome de la commune.

FINANCES MUNICIPALES EN 2013/2014. La mauvaise gestion de nos prédécesseurs, leur absence totale d’anticipation des conséquences des baisses de dotations, se sont ajoutées à un surendettement irresponsable et suicidaire (emprunts toxiques) avec comme effet dès notre arrivée en 2014, le placement de la ville en réseau d’alerte par l’état. Un cadeau de bienvenue dont on se serait bien passé, tout comme la plongée dans une mauvaise gestion passée à assumer.

SORTIE DU RÉSEAU D’ALERTE. Malgré cette situation catastrophique, c’est en 2016, donc en très peu de temps, que nous sommes sortis du réseau d’alerte grâce à NOTRE BONNE GESTION et à des ÉCONOMIES considérables. C’était de l‘histoire ancienne en 2017. Cependant avec l’annonce des mesures du nouveau gouvernement, c’est une nouvelle histoire de gestion financière qui commence pour la ville avec une baisse de recettes de la taxe d’habitation.

AVENIR FINANCIER ET INCERTITUDE SUR L’AUTONOMIE ET LA LIBERTÉ DE LA VILLE. Enlever la taxe d’habitation aux communes, même si elle est compensée à l’euro près (pour combien de temps ?), c’est une façon de contrôler la politique municipale de chaque ville.

Les recettes des taxes ajoutées aux dotations sont, pour une ville, le nerf financier d’une politique municipale. Le budget soutient et oriente les choix politiques et les actions. Cette recentralisation forte vers l’état de la gestion municipale rendra les communes complètement dépendantes. C’est une perte de Liberté.

L’état affaiblit déjà les villes en coupant les dotations. Notre commune a perdu 8,5 millions € de dotations depuis 2013, ce qui a réduit sa capacité à agir et à investir sur le terrain. La Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) devrait disparaître. Nous avons une pénalité de 700 000€ de l’état pour carence en logements sociaux parce que nous n’en avons qu’un peu plus de 8% alors que la loi exige 25% de ces logements.

GRATUITÉ. Pourtant avec une bonne gestion, notre politique municipale attentive à servir au mieux les administrés a pu vous offrir des spectacles gratuits en 2017. Nous verrons si cette politique de services à la population sera encore possible dans l’avenir.

L’OPPOSITION. Dans le conseil municipal ou dans ses écrits l’opposant écologiste fidèle à lui-même, se prend régulièrement les pieds dans le tapis dans un débat incohérent de l’affirmation du tout et du contraire de tout, selon le principe de « s’opposer pour s’opposer », tout en votant 83% de nos délibérations !
Ses ambitions de médiatisation semblent avoir étouffé ce que l’on croyait être des convictions et qui ne seraient finalement qu’un affichage opportuniste. Sans projet, il cultive le rôle de censeur pour imposer une pensée unique et des contre-vérités que la réalité des faits se charge de contredire.
C’est donc le plus mal placé pour donner des leçons qui n’hésite pas à en donner à ceux qui travaillent non-stop pour la ville (élus et administratifs) avec des « y’a qu’à, faut que ». Il veut des logements mais pas de constructions ! Il proposerait de construire « la ville sur la ville » en augmentant la hauteur des immeubles avec plus d’étages. Cela voudrait dire, construire dans les centres ville des couloirs de béton.
Nous, nous travaillons sérieusement pour la commune et ses habitants. Nous avons interdit les immeubles trop hauts en supprimant les 25% supplémentaires en hauteur, qui avaient été votés par l’ancienne municipalité. Nous n’avons pas envie, comme des gens qui dénigrent parce qu’ils n’ont rien à dire de constructif, de mépriser, de moquer ou d’humilier comme le font certains de nos détracteurs. Rester dignes, c’est être crédibles. D’autres, donnent dans une diffamation nauséabonde au sujet des logements sociaux, salissant ainsi la réputation de notre belle commune qui se relève malgré eux. Quand nous n’avons pas les mêmes valeurs de respect de la dignité humaine, de la ville et de ses habitants, nous préférons ignorer un débat médiocre qui n’élève pas l’image de notre commune et de la politique.

Nous l’aimons comme nous aimons nos administrés. Nous travaillons à l’amélioration du cadre de vie de Vallauris Golfe-Juan en tentant tout, même l’impossible, et ça marche…

La majorité municipale

____________________________________________________________

QUAND LA RAISON L’EMPORTE
Lors de la dernière séance du conseil municipal, il a été question de la fusion, absorption de la SEMIVAL avec la SACEMA. Ces deux structures gèrent le même domaine, à savoir le logement, sujet très sensible, puisque les attentes en la matière sont nombreuses. L’une (la SEMIVAL) implantée sur VALLAURIS depuis 1954, l’autre la SACEMA sur ANTIBES, d’origine plus récente, gèrent respectivement 85 logements et des commerces à VALLAURIS, 1300 logements sur ANTIBES. Plusieurs questions se posent :

  • Fallait-il continuer chacun de son côté à gérer son patrimoine ?
  • Fallait-il en ce qui concerne notre commune continuer à voir son déficit se creuser d’année en année, obligeant la collectivité-ville à recapitaliser cette société ?
  • Fallait-il prendre le risque d’être appelé en garantie pour l’emprunt contracté par celle-ci ?

    La réponse tombe sous le sens : il est pour nous hors de question que l’on s’enferme dans une logique protectionniste locale au détriment de l’intérêt général et de prendre un risque financier.
    L’opportunité de fusionner avec la SACEMA ne pouvait être que LA solution d’autant que la communauté d’agglomération (CASA), compétente en matière de logement depuis sa création, est partie prenante à ce mariage. Alors nous disons à tous ceux qui critiquent notre décision, celle-ci a été conduite par le seul intérêt de la commune et de nos administrés qui ont toujours besoin de se loger.
    Créer de la mixité sociale fait partie de nos engagements, réduire l’impact financier sur le budget de la ville en développant une offre de logement raisonnée avec le concours et les moyens de la nouvelle entité au sein de laquelle la commune est partie prenante, ne peut être rejetée. Voilà deux bonnes raisons s’il en faut, de souhaiter bonne chance à « SOPHIA ANTIPOLIS LOGEMENT » sachant que la ville reste maître de ses choix d’aménagement urbain grâce à la convention publique d’aménagement et à l’OPAHRU qui ont permis sous les mandatures précédentes de rénover avec succès une grande partie du centre ancien.

    Guy Giraud, Evelyne Ricchiardi, Eric Chalvin, Gisèle Chinca
    Alliance Démocrate Indépendante


    ____________________________________________________________

    COUP DE GUEULE : des Elus du groupe Robert CREPIN concernant la future déviation de l’ex RN 7, qui concerne les habitants de notre commune et les riverains.
    Lors d’une visite du chantier le 7 août 2017, Eric Ciotti, alors président du conseil départemental et député, Michèle Salucki, maire de Vallauris Golfe-Juan, Eric Pauget, député, Jean Léonetti, maire d’Antibes et président de la Casa et de nombreux élus (VOIR NICE-MATIN du 8 août 2017), Eric Ciotti déclarait ‘’La vitesse routière sera limitée, ici à 50 km/h. Une voie sécurisée, pour reprendre l’expression d’Eric Ciotti : « Le projet a été conçu en étroit lien avec l’ensemble des riverains et des acteurs locaux inquiets des nuisances sonores qui pouvaient être générées près de leurs propriétés. »
    Et de déclarer, « Qu’est-ce qui est prévu pour lutter contre le bruit ? En plus de l’enrobé spécifique, des protections phoniques, murs-écran, merlons, traitements de façades, seront installés » .
    « Dès l’ouverture de la route. », a promis Eric Ciotti.
    Nous sommes très inquiets sur ces déclarations et affirmations car depuis quelques jours des rumeurs ont remplacés les affirmations faites pour les réalisations de protections phoniques de murs-écrans, merlons (MURS ANTI-BRUITS), l’ensemble remplacé par des traitements de façades et de double vitrages pour les propriétaires rentrant dans la DUP de 1976.
    Il semblerait que les murs-écrans, merlons sont passés aux oubliettes. Nous avons écrit au Président du Conseil Départemental, pour avoir des explications,
    A ce jour pas de réponse.
    Nous avons l’intention avec le C.D.R.D de l’ex-RN 7, de faire valoir les droits des riverains par le T.A, pour avoir les protections phoniques, promis lors du projet de la route, et des affirmations d’Eric CIOTTI.
    ‘’LES PROMESSES N’ENGAGENT QUE LES PERSONNES QUI LES ECOUTENT’’ (Charles PASQUA).

    Robert Crépin, Gilbert Mirandon Charles-Line Crépin

    _____________________________________________________________

    Vigilance orange
    La posture n’est pas notre conception de la vie politique, et nous soutiendrons tout ce qui ira dans le bon sens. Ce ne sont pas les quelques comiques qui nous traitent de "collabos" sur les réseaux sociaux qui nous feront changer.
    Permettre à chacun de se loger à des prix abordables reste primordial, mais cela doit obligatoirement s’accompagner des infrastructures nécessaires au bien et bon vivre ensemble.
    Attention aussi au manque de propreté de la ville, il est source de stress.
    La mixité est une force et le regard sur l’autre doit évoluer. C’est ce que nous défendons et qui ne trouve, il faut le dire, qu’un faible écho.
    Ce que nous regrettons aussi, c’est le manque de vision à 15 ans qui devrait nous être proposé, véritable source d’inquiétude pour les générations futures.

    Jean Lou PECE – Groupe Citoyens du monde

    ______________________________________________________________

    Malgré les promesses de campagne, les constructions se poursuivent à rythme soutenu : projet d’étalement urbain "Nature en ville" (nous sommes les seuls à avoir voté contre), Tapis Vert, Ugo, projet aux Darboussières, Saint-Bernard, entrées de ville, déviation de Golfe-Juan (quel revirement !)...
    Le seul moyen de penser le développement harmonieux de Vallauris Golfe-Juan, avec les infrastructures nécessaires, est de réviser notre Plan Local d’Urbanisme. Notre proposition n’est pas retenue pour l’instant, alors que la qualité de vie de chacun en dépend.
    Rendez-vous sur facebook « Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan », twitter et sur www.ensemblevgj.fr pour retrouver toutes les informations de notre ville. Nous répondons toujours aux nombreux habitants qui nous écrivent à contact ensemblevgj.fr

    Jean-Noël Falcou - Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan




Cité balnéaire de la Cote d’Azur et Ville aux cent potiers tourisme mairie

Hôtel de Ville - Vallauris
Place Jacques Cavasse
Tél. 04 93 64 24 24

Mairie Annexe - Golfe-Juan
Avenue Aimé Berger
Tél. 04 93 63 86 93


Accueil du site | Plan du site | Mentions légales | Rss Flux RSS
Site officiel de la ville de Vallauris Golfe-Juan © 2018 | Contact